Le Blogue - la sécurité d'être bien assuré!

Assurance location d’auto : comment êtes-vous couverts ?

Location d'auto et assurance
Karine Grégoire | 9 juillet 2015
Pour vos prochaines vacances, vous avez prévu de louer une voiture et vous vous demandez s’il est nécessaire de prendre l’assurance que la compagnie de location vous propose ?

Si vous ne possédez pas de voiture et donc, que vous n’avez pas de contrat d’assurance automobile en cours, la réponse sera clairement oui. Sans couverture, en cas d’accident, vous serez tenu de rembourser intégralement tous les frais de réparation du véhicule loué et en cas de perte totale, la facture pourrait être salée. Aussi, notez que chaque compagnie de location a ses propres clauses en termes de contrats d’assurance, renseignez-vous afin de bien vous assurer.

Par contre, si vous avez un véhicule pour lequel vous êtes déjà assuré, dans ce cas il ne sera peut-être pas nécessaire de recourir à l’assurance de l’agence de location. Voici quelques détails forts utiles qui pourraient vous éviter des frais superflus.

Votre contrat d’assurance auto comprend-il le fameux avenant 27 ?

Vérifiez auprès de votre courtier si vous avez la protection FAQ 27 sur votre contrat d’assurance. Cet avenant couvre les dommages que vous pourriez causer à la voiture que vous et votre conjoint(e) louez et ce, selon les protections qui couvrent votre propre voiture.

Aussi, il est très important de vérifier le montant de la limitation qui se trouve sur votre contrat, car celle-ci représente la valeur maximale que votre assureur paiera, et ce en dollars canadiens. De plus, regardez sur quelle période de temps cet avenant s’applique. Certains assureurs peuvent vous autorisez des locations de 30 jours maximum.

Concernant, l’assurance responsabilité civile qui se trouve sur votre contrat d’assurance automobile (FPQ#1) nous vous recommandons de vérifier que votre montant de protection est suffisant. Nous suggérons une protection minimale de 2 millions. En effet, dans certaines provinces canadiennes et dans la plupart des états américains, vous pourriez être poursuivi pour les dommages corporels causés lors d’un accident.

Vous voyagez à l’extérieur du Canada et des États-Unis

Si vous louez un véhicule à l’extérieur du Canada et des États-Unis, alors vous devrez fort probablement prendre une assurance avec la compagnie de location.

En effet, pour la plupart des assureurs du Québec, l’étendue territoriale de la couverture se limite au Canada et aux États-Unis. Donc, vérifiez avec votre courtier l’étendue de votre contrat avant de partir.

Autre point non négligeable sur lequel se renseigner, cette fois auprès de votre institution bancaire : les modalités de votre carte de crédit. Certaines cartes offrent de l’assurance automobile. Ainsi, si vous payez votre location de voiture avec votre carte de crédit, il se peut que vous soyez couverts en cas d’accidents. Inutile de payer deux fois : informez-vous des conditions.

Après avoir fait ces vérifications, vous pourrez rouler en toute quiétude et profiter de vos vacances.

 

À propos de l’auteur

Karine Grégoire

Karine est conseillère technique et courtier en assurance de dommages des particuliers chez Lussier Dale Parizeau.

Karine Gregoire conseillere chez Lussier Dale Parizeau
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

2 commentaire(s)

  • Sylvie |

    Une voiture défonce notre auto par derrière et nous transportion sur un porte vélo nos 2 bicyclettes. Il est établi que nous ne sommes aucunement responsable de l’accident. Les assurances vont payer les dommages de l’auto qui s’élève à plus de 10 000$. Mais pour le porte vélo et les 2 bicyclettes est-ce que les assurances autos doivent nous rembourser pour une valeur à neuf. ?Ce matériel est maintenant en piètre état et non réutilissable. Quel est le conseil à suivre afin de s’assurer de ne pas être les perdants de ce malheureux accident. Nous aimerions que ce soit les assurances autos et non les assurances maisons qui assument le tout afin de ne pas débourser de franchides ni d’augmentation future . Il faut rsppeler wue nous ne sommes aucunement responsable dsns cette histoire.

    Répondre
    • Lussier Dale Parizeau |

      Pour les vélos, la convention d’indemnisation est en première ligne. Donc la convention couvre un maximum de 3000.00 $ pour les biens transportés appartenant à l’assuré désigné ou au conducteur.
      L’assureur du véhicule couvre ces biens à valeur dépréciée. Toujours dans la non responsabilité.

      Si la valeur de ces biens excède 3000.00 en valeur à neuf, le propriétaire doit réclamer à son assureur habitation la balance de cette valeur (Franchise applicable). L’assureur habitation a une possibilité de recours contre le tiers responsable.

      Le contrat liaison n’a pas son application compte tenu qu’il n’a pas de franchise auto si non responsable. Si l’assureur obtient son recouvrement, l’assuré pourrait être remboursé pour sa franchise, toujours sous toute réserve.

      Karine Grégoire
      Courtière en assurance de dommages des particuliers chez Lussier Dale Parizeau

      Répondre