Le Blogue - la sécurité d'être bien assuré!

Cinq bonnes raisons de démarrer un blogue en assurance

Démarrer un blogue en assurance | Assurance vie | Lussier Dale Parizeau
Christine Latour | 28 Mars 2014

« Bloguer ou ne pas bloguer… telle est la question ! » Le blogue a-t-il vraiment sa place dans le secteur de l’assurance ? Si oui, pourquoi si peu de courtiers d’assurance l’utilisent-ils ?

Avec l’émergence du Web 2.0, plusieurs professionnels se questionnent. Pensons notamment à un article de Stéphanie Kennan, dans le Journal Les Affaires, qui met en lumière les bienfaits du blogue pour le référencement d’un site Internet et pour le support aux ventes. 

Après avoir étudié la question et navigué à travers quelques exemples au Québec, il m’apparaît de plus en plus évident que le blogue a sa raison d’être dans notre industrie. Voici pourquoi :

1. L’assurance est un sujet complexe qui nécessite de la vulgarisation

Quoi de plus complexe pour « Monsieur et Madame tout le monde » que de démystifier les notions de FPQ No.1, FPQ No.5, responsabilité civile, avenant et j’en passe! Ces notions font pourtant partie intégrante des contrats d’assurance de milliers de Québécois. Le blogue permet de démystifier ces notions ardues dans un langage commun, simplifié et, pourquoi pas, amusant!

2. L’assurance est un produit insaisissable qui gagne à être illustré par des exemples concrets

Magasiner des chaussures ou une voiture nous fait vivre une expérience concrète : on peut regarder, comparer, essayer. Se doter d’une police d’assurance est une tout autre affaire ! Le blogue permet de partager des exemples, des trucs et conseils, de comparer des situations… Bref, de donner une couleur et un aspect plus tangible à la notion d’assurance.

3. Le blogue permet d’illustrer la différence entre les métiers de courtier d’assurance et d’agent d’assurance

Les deux professions sont souvent confondues, mais très différentes pour le consommateur. Par le blogue, il est possible d’illustrer les éléments de différenciation et ainsi d’éclairer le client dans son choix.

4. Le blogue permet de faire connaître le monde de l’assurance auprès de la relève

Les professions liées à l’assurance sont multiples : courtier, expert en sinistre, gestionnaire de compte, souscripteur, etc. Le blogue en assurance permet de démontrer concrètement l’expertise et la passion des gens qui œuvrent dans ce milieu, de faire découvrir un univers professionnel méconnu par le biais de médias appréciés par les plus jeunes générations!

D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur les professions liées à l’assurance, vous pouvez dès maintenant consulter nos offres d’emploi

5. Le blogue est un outil d’implication et d’interaction avec la communauté

Le blogue nous permet de nous positionner face à l’actualité et de jouer notre rôle de citoyen corporatif, tout en permettant l’échange avec vous, acteurs de notre société. Que ce soit pour des nouvelles concernant la technologie, les tendances marketing ou l’industrie automobile, le point de vue des professionnels de l’assurance est bénéfique et constructif… Et nous voulons aussi connaître votre avis !

Pour toutes ces raisons, LUSSIER Cabinet d’assurances, en tant qu’acteur majeur dans le milieu du courtage d’assurance au Québec, partagera désormais avec vous, avec la collaboration de plusieurs de ses employés, des conseils, réflexions et astuces via notre blogue.

J’espère que vous serez nombreux à nous lire et que vous n’hésiterez pas à commenter et à interagir avec nous ! Par exemple, qu’aimeriez-vous lire sur notre blogue?

Pour plus d’information sur le fonctionnement de notre blogue et sur la politique de modération des commentaires, je vous invite à consulter notre politique éditoriale.

À propos de l’auteur

Christine Latour

Christine est directrice, ventes et stratégies chez Lussier Dale Parizeau.
.

Christine Latour directrice chez Lussier Dale Parizeau
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *