Le Blogue - la sécurité d'être bien assuré!

Déclarer son animal de compagnie à son courtier, pas bête du tout !

Lussier Dale Parizeau | 15 avril 2021
Au Québec, nos petites bêtes à poils et à plumes font partie de nos familles à part entière. On les aime comme nos bébés, on les cajole et on souhaite les protéger afin de leur offrir la meilleure vie qui soit le temps de leur passage sur Terre.

Au cours de la dernière année, un autre effet du confinement, de nombreux ménages ont adopté un animal domestique. Pour les uns, toutou servait à divertir les enfants. Pour les autres, minou faisait figure de seule compagnie. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à adopter un animal, vous devez vous renseigner quant aux assurances qui couvrent vos arrières, au même titre que vous vous informez sur les bons soins à lui prodiguer.

De quelle façon assurer mon chien ou mon chat ?

Bien qu’il existe de plus en plus d’entreprises spécialisées en assurance maladie animale, seule l’assurance habitation couvre les dommages directs causés aux animaux. Alors, comment procède-t-on? On déclare à notre assureur avoir un chien, un chat ou un perroquet à la maison, tout simplement! En effet, les contrats d’assurance habitation couvrent les animaux de compagnie pour certains risques, en cas d’incendie par exemple.

Et si mon animal cause du tort ?

Dans le cas où votre chien mord le facteur ou votre chat abîme les biens de votre voisin, c’est la portion responsabilité civile de votre police d’assurance habitation qui vous protège. N’attendez pas d’être poursuivi en justice : communiquez avec votre conseiller afin de déclarer votre animal et de vérifier les limites et exclusions de votre contrat.

Certaines espèces peuvent être refusées, mais pas sans analyser leurs antécédents et sans connaître leur nature.

La « baballe » est dans votre camp

En résumé, vous avez la possibilité de déclarer très facilement votre animal de compagnie à votre assureur dans le cadre de l’assurance habitation. En tant que personne ayant à charge un animal domestique, vous êtes légalement responsable des dommages qu’il pourrait causer. Pour vous éviter bien des soucis et des coûts élevés dus aux mauvais coups de votre animal, soyez juste honnête et fier de nous parler de votre fidèle compagnon.

À propos de l’auteur

Lussier Dale Parizeau

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *