Le Blogue - la sécurité d'être bien assuré!

Éviter le mal de mer en deux étapes

Lucie Champagne | 20 Juillet 2018
Des études démontrent que la majorité des personnes souffrant du mal des transports tombent plus malades lorsqu’ils sont sur des embarcations sur l’eau. Alors, comment devriez-vous empêcher cela afin de profiter de votre temps sur l'eau ?

Prévenir le mal de mer se fait en deux étapes: d’abord la planification et la préparation de votre voyage, et ensuite ce qu’il faut faire quand vous partez. Malade en bateau ? Pas de souci ! L’assistance santé de Global Nautik, dans le cadre de son programme d’assistance, vous permet de recevoir l’aide nécessaire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 

Quel type de bateau ?

Tout d’abord, faites des recherches sur le type de bateau qui pourrait servir à l’itinéraire que vous aimeriez prendre. Pour les trajets plus courts, vous n’avez peut-être pas d’autre choix que de choisir un plus petit bateau, mais dans de nombreux cas, il existe une variété de types et de tailles d’embarcations disponibles. Les bateaux plus grands sont généralement plus stables, ce qui en fait la meilleure option disponible pour les personnes sujettes au mal de mer (motion-sickness-guru.com).

Quand devrais-je mettre la voile ?

En supposant, bien sûr, que vous ayez le choix, un autre détail important dans la prévention du mal de mer est le moment de la journée où vous mettrez à l’eau votre embarcation. Généralement, durant certaines périodes de l’année, il y a des vents plus forts qui disparaissent la nuit. Idéalement, c’est le meilleur moment pour naviguer. Il est important d’avoir une bonne nuit de sommeil avant de prendre la mer, tout en étant bien hydraté avant votre voyage. Évitez d’aller sur votre bateau après avoir bu des quantités excessives d’alcool et / ou de café.

Je suis sur mon bateau, maintenant quoi?

Peu importe la taille de votre bateau, un moyen efficace de prévenir le mal de mer est d’avoir de l’air frais sur le pont plutôt que de descendre dans une cabine isolée. Si vous avez besoin d’être à l’intérieur, le centre du navire, près de la ligne de flottaison, est la zone la plus stable – c’est là que vous expérimenterez le moins de roulis (de gauche à droite), de haut en bas et mouvements de lacet (changement de direction d’un côté à l’autre) (motion-sickness-guru.com).

Lorsque vous êtes sur le pont, restez au centre du bateau ou déplacez-vous vers l’avant si les vapeurs du moteur posent problème. Ne soyez pas tenté d’aller plus haut que le pont principal, car le mouvement du navire sera plus élevé.

Contrôlez votre respiration et gardez votre esprit occupé peut aussi être d’une grande aide – combiné avec la détente dans le mouvement du navire, cela aide à survivre même aux voyages les plus difficiles !

Je suis tombé malade, que peut faire mon courtier pour m’aider ?

Le programme d’assistance maritime Global Nautik de Lussier Dale Parizeau est à votre disposition. Notre service d’assistance santé vous donne accès à une équipe d’infirmières diplômées qui vous offre de l’assistance téléphonique sur des questions d’ordre médical et général. Notre équipe offre aussi des renseignements sur le bien-être, la médecine naturelle, l’alimentation saine, les processus de guérison, et bien d’autres questions médicales, tout au long de l’année. Contactez l’assistance maritime au 1-844-923-5533 dès aujourd’hui

 

À propos de l’auteur

Lucie Champagne

Lucie est souscriptrice et courtier en assurance de dommages des entreprises, assurance bateau chez Lussier Dale Parizeau.

Lucie Champagne souscriptrice chez Lussier Dale Parizeau
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *