Le Blogue - la sécurité d'être bien assuré!

Pourquoi une assurance gestion de risques pour mon entreprise/PME ?

Assurance gestion de risques pour mon entreprise/PME | Assurance entreprises | Lussier Dale Parizeau
Sophie Bédard | 22 juillet 2014
Que vous vous lanciez en affaires ou que vous soyez en cours d’activité, il importe d’analyser les facteurs qui pourraient affecter la pérennité de votre entreprise. La solution : procéder au processus de la gestion des risques.

Mise en situation : Dr *** lancera sa propre clinique médicale au cours des prochains mois. Afin qu’il puisse exploiter son entreprise rapidement, il a choisi intuitivement son local, son ameublement, son équipement ainsi que son personnel, et il a calculé le profit moyen que son entreprise générera. Selon lui, c’est uniquement lors des premiers mois d’exploitation qu’il pourra réellement mesurer le rendement de son entreprise et déterminer ce qui pourrait l’affecter. Croyez-vous qu’il est assez prudent? Que pourrait faire une assurance gestion des risques pour lui?

En quoi consiste l’assurance gestion des risques?

Le programme de gestion des risques permet à votre organisation de s’assurer qu’elle détermine et comprend les risques auxquels elle s’expose afin de les prévenir ou d’en réduire l’incidence, et de transférer les conséquences financières négatives que ces risques entraînent. Cette stratégie est donc nécessaire afin d’assurer la viabilité de votre entreprise.

Dans le cas du Dr ***, bien avant de démarrer son entreprise, il aurait dû accomplir le processus d’analyse de la gestion des risques afin qu’il puisse mettre en relief tous les facteurs intrinsèques et extrinsèques pouvant affecter le rendement de sa clinique médicale, sans quoi il risque de rencontrer bien des mauvaises surprises…

Pourquoi est-il nécessaire de procéder à une analyse de gestion de risques ?

L’analyse de la gestion des risques vous permettra d’économiser des ressources telles que le temps, les revenus, les biens et les personnes, de protéger la réputation de votre entreprise, de définir clairement vos besoins et de bien comprendre les risques auxquels vous êtes exposé, pour n’en nommer que quelques-uns.

Afin de vous aider dans votre analyse, voici les étapes que vous devrez franchir:

1 – Identifier les risques

Vous devez, tout d’abord, analyser l’ensemble des activités de votre entreprise puisque chacune d’elles présente un risque. De cette façon, vous pourrez déterminer toutes les menaces que vous pourriez rencontrer et faire une bonne analyse de la gestion des risques.

  • Dressez une liste complète de vos activités, de vos objectifs et des intervenants de l’entreprise et déterminez les risques qui sont reliés à chacun d’eux.
  • Analysez l’ampleur des répercussions de chacun des risques sur votre entreprise.

Par exemple, lors de son analyse de la gestion des risques, parmi l’ensemble des éléments qui seront listés, Dr *** devrait faire ressortir dans ses activités la gestion des dossiers clients. Il devrait remarquer qu’un des risques importants qu’il pourrait rencontrer a trait à l’aspect de la confidentialité. Afin de bien maîtriser ce risque, comme tous les autres qui auront été listés, il pourra se baser sur ses anciennes expériences de travail, sur ses connaissances en droit acquises lors de ses formations générales, sur des cas de ce type qui se sont produits sur le marché afin d’y analyser les conséquences, etc.

 

2 – Les options

Maintenant que vous avez identifié les risques associés à chacune de vos activités, vous devez déterminer la ou les techniques que vous utiliserez afin de leur faire face.

Voici, selon le Bureau d’assurance du Canada, les différentes techniques que vous pouvez utiliser :

  • Évitement : vous devez vous demander si le risque n’est pas trop important pour conserver l’activité en question;
  • Prévention ou modification : pensez à des mesures que vous pourriez prendre afin de réduire les possibilités que survienne un sinistre;
  • Atténuation : analysez s’il existe des moyens qui permettraient de réduire l’incidence des sinistres qui pourraient se produire;
  • Conservation : demandez-vous si votre entreprise pourrait accepter le risque et ses conséquences;
  • Transfert : vous pouvez transférer les risques à un tiers. L’assurance est une forme de transfert du risque, puisqu’en cas de sinistre, les pertes financières ne sont pas absorbées par vous, mais bien par l’assureur.

Choisissez maintenant les techniques de gestion des risques qui seront les plus efficaces et avantageuses pour votre entreprise. Notez que plus vous adopterez de stratégies, plus vous pourrez vous assurer le succès!

Dans le cas du respect de la confidentialité, donc de s’assurer que les dossiers de ses clients ne seront consultés que par les personnes autorisées, Dr *** pourrait opter pour la technique de prévention, en installant des classeurs sécuritaires, en formant de façon adéquate ses employés, en leur faisant signer une politique de confidentialité, en s’assurant de toujours tenir son bureau fermé lors de consultations, etc. Il pourrait également se pencher sur la technique de transfert. Par exemple, sachant qu’il peut être poursuivi en justice, il serait préférable d’ajouter à sa police d’assurance une garantie couvrant les frais juridiques, laquelle rembourse, en tout ou en partie, les honoraires professionnels et les frais judiciaires (frais d’expertise, frais d’huissier, etc.) qu’il devrait défrayer pour porter ses affaires devant la Cour.

Il importe donc de penser à tous les moyens qui permettraient de faire face au risque puisque, dans la majorité des cas, il est souvent trop tard pour agir, et c’est à ce moment que les gens se disent « J’aurais donc dû souscrire une assurance… »!

 

3 – L’implantation de la stratégie

Maintenant, prenez le temps nécessaire afin de dresser un plan de l’implantation de la ou des techniques choisies. En effet, en plus de déterminer la façon dont vous gérerez les risques, il importe de la mettre en place.

  • Tout d’abord, déterminez de quelle façon vous vous y prendrez pour passer à la phase d’implantation.
    Établissez un plan d’action de gestion des risques, pensez à toutes les étapes ainsi qu’aux délais que vous devrez respecter. Afin de vous aider dans ce processus, vous pouvez rencontrer tous les membres de votre personnel afin d’y former un comité. Également, pourquoi ne pas communiquer avec des conseillers dans le domaine qui pourront vous éclairer sur les éléments à ne pas oublier? Ils ont l’expertise nécessaire afin de vous donner les meilleurs conseils.
  • Par la suite, vous devrez élaborer un plan de communication pour le personnel de votre clinique.
    En effet, selon les techniques que vous choisirez, il sera important que vos employés soient conscients des risques possibles dans leur travail et soient informés des moyens que vous mettez en œuvre pour les éviter. De façon globale, ils doivent connaître les risques potentiels, leurs origines, les coûts y étant reliés, les conséquences possibles et leur rôle dans ce processus de gestion des risques.

N’oubliez pas qu’un des éléments clés du succès en entreprise est la communication. Informez-les. Formez-les.

 

4 – Analyse des résultats

Contrairement à ce que pensait Dr ***, au cours des premiers mois d’exploitation, il ne faut pas faire une analyse des risques possibles, mais analyser les résultats des techniques et décisions implantées.

À cette étape, vous devez vous demander si les résultats de votre processus correspondent à vos attentes. Si oui, tant mieux! Votre processus a été des plus efficaces. Sinon, vous devez vous questionner sur les modifications que vous devrez apporter au plan. Vous devez toutefois vous assurer que ces changements n’affecteront pas les aspects efficaces de votre processus.

Vous devez également vérifier si le risque a évolué au cours de l’année et si les changements sont adaptés en fonction du niveau de risque. Avez-vous ajouté des activités à votre entreprise? Dans ce cas, vous devrez refaire le même exercice.

Cette même étape vous permettra également d’analyser si vos besoins d’assurance ont changé. Peut-être êtes-vous sur-assuré? Sous-assuré? Avez-vous besoin de protections supplémentaires? Profitez de l’occasion pour vous poser toutes ces questions afin d’être mieux protégé!

Pourquoi gérer votre risque

Pour terminer, voici quelques points qui vous permettront de prendre conscience de l’importance d’adopter le processus de la gestion des risques.

  • Les gens ont de plus en plus recours à la justice.
  • Les tribunaux font souvent pencher leur décision du côté du plaignant. Vous devez donc démontrer que vous avez fait le nécessaire pour éviter que la situation se produise.
  • Les gens sont de plus en plus informés de leur droit et de ce qui doit être fait.
  • L’occurrence de dommage ou de poursuites réduit le temps disponible pour la gestion et le développement de l’entreprise.

 

À propos de l’auteur

Sophie Bédard

Sophie est directrice de comptes en assurance des entreprises et courtier en assurance de dommages chez Lussier Dale Parizeau.

Sophie Bedard courtier chez Lussier Dale Parizeau
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *